Dossier technique


Lettre synthétique de présentation du projet
Construction de la Grande Mosquée d’Amiens Lettre synthétique de présentation du projet 1
La façon d’aborder le sujet a consisté à bien lire le programme, comprendre le lieu d’implantation et
exprimer comme nous l’avions dit lors de la phase oral de la consultation des candidats, une
architecture moderne pour un islam moderne.
Reconstruire certains archétypes issus de la civilisation passée nous semble trop éclectique, trop
facile. Le problème du culte contemporain de quelque religion que ce soit n’est pas de se réfugier
dans les formes de l’imitation du passé.
Le culte évolue, s’adapte ; la prière, si importante dans le culte musulman, nécessite bien sûr des
symboles, une ambiance particulière, mais pas forcément une expression quasi conservatrice, voir
réactionnaire.
Notre projet reprend les thèmes fondateurs d’une mosquée sans pour autant tomber dans l’imitation
stylistique de l’architecture du passé.
L’idée de créer une enceinte texturée, parfois percée, parfois végétalisée, souligne l’intention de créer
un monde intérieur qui s’ouvre sur la ville mais aussi intimise le sujet.
A partir de cette enceinte, nous avons organisé deux entités clairement exprimées : celle du culte et
celle du culturel.
En interstice de ces deux grandes fonctions s’organisent l’accueil, la salle d’exposition, la salle
polyvalente, la tisanerie, les patios (diversement répartis) permettant d’éclairer de façon zénithale,
d’offrir des espaces d’eau ou plantés.
Le thème de l’eau accompagne chaque patio avec des sillons de liaison dans le sol (sous verre) entre
chacun d’entre eux.
L’accueil est pour nous très important car, dans l’esprit, une seule personne peut tout surveiller dès
l’entrée. Elle peut indiquer l’accès aux espaces culturels, aux espaces cultuels, aux expos, à la
tisanerie et surtout l’accès séparé hommes-femmes si important dans une mosquée.
1- Le lieu de culte
Pour nous, il appartient à la première phase du projet et il fonde le lieu.
Nous l’avons réparti sur le rez-de-chaussée et deux étages. Les deux premiers niveaux sont pour les
hommes et le dernier pour les femmes.
Mais dans cette idée de trois niveaux, nous avons introduit l’idée que le premier niveau pourrait être
mixte selon l’évolution de l’islam bien sûr avec une partition hommes-femmes dans la même pièce.
Cette idée n’est qu’une proposition car nous n’avons ici aucune leçon à donner a qui que ce soit sur la
manière de gérer le lieu.
Les hommes entrent à droite de l’accueil avec en rez-de-chaussée tous les services nécessaires que
sont les ablutions, le rangement des chaussures, les sanitaires. Les femmes entrent à gauche avec
les mêmes services.
Les hommes peuvent accéder au rez-de-chaussée et au premier étage. Les femmes au deuxième
étage par un autre escalier.
L’idée d’une mixité du premier étage est une hypothèse.
L’idée d’avoir un prolongement extérieur avec un petit amphithéâtre accentue cette hypothèse et offre
à cette salle de culte un prolongement extérieur très intéressant en période de beau temps.
L’intérieur oriente les trois niveaux vers le mur de Qibla qui sera en pierre et feuille d’or.
Construction de la Grande Mosquée d’Amiens Lettre synthétique de présentation du projet 2
La largeur du projet implique de grandes portées latérales ; nous avons réfléchi à la question des
poteaux et nous nous sommes orientés vers une répartition de cinq poteaux à la fois porteurs mais
aussi métaphores des cinq fondements de l’islam.
Ces cinq poteaux sont accentués par des patios toute hauteur formant une lueur de lumière naturelle
mais aussi une récupération des eaux de pluie en trop plein d’un bassin en toiture qui alimentera cinq
plans d’eau autour de chaque poteau.
Ainsi le lieu de culte regroupe les cinq fondements, la sculpture du ciel, le mur vers La Mecque et
l’usage de l’eau qui joue un rôle nouveau non seulement par son effet ambiant mais aussi dans
l’économie énergétique du projet.
Autour de chaque poteau sera gravé en lettres arabes l’un des piliers de l’islam.
Ce volume sera blanc à l’intérieur avec un jeu de lumière naturelle très spectaculaire et les reflets de
l’eau en particulier les jours de pluie.
Les matériaux sont donc blancs murs et plafonds, le sol anthracite noir prêt à recevoir les tapis, le mur
de la qibla en pierre et feuille d’or avec peut-être un texte sur la prière.
Le toit sera utilisable éventuellement pour tous ainsi que la terrasse du premier étage qui pourrait
servir de petit amphithéâtre extérieur.
2- L’espace de convivialité
Pour nous, cela représente le fait qu’à partir de l’accueil, le visiteur découvre l’accès à la salle de culte
mais aussi les accès à la salle d’expo, à la salle polyvalente, à la tisanerie, aux commerces ainsi que
les accès aux étages de l’auditorium au premier étage et à l’école coranique au deuxième étage.
Cet ensemble d’espaces se situe dans l’épaisseur de la hauteur de l’enceinte.
La lumière arrive par des patios répartis de manière à apporter une belle lumière naturelle.
Des arbres sont plantés dans chaque patio exprimant l’idée d’une interpénétration du ciel, de la terre
et du minéral sans entrer dans une composition classique de la Mosquée traditionnelle. C’est ici que
se situe encore cette notion moderne par rapport à un tel lieu où le culte et la culture s’ouvrent sur le
monde contemporain.
3- L’auditorium
Ce n’est en rien un lieu de réception, il doit permettre des débats, des réunions, des projections à la
fois pour le public extérieur et pour l’école coranique.
4- L’école coranique
Elle se situe au deuxième étage, un peu à l’écart mais demeure facile d’accès par rapport à la salle
polyvalente et au lieu de culte.
5- Les autres espaces nécessaires
Les autres espaces nécessaires tels que les deux logements sont situés plutôt à droite du lieu de
culte pour avoir éventuellement un accès autonome.
De même, l’espace mortuaire aura un accès indépendant de l’accueil pour l’arrivée du corps, la visite
des familles et l’intimité que cela implique. La liaison au lieu de culte est évidemment possible
Construction de la Grande Mosquée d’Amiens Lettre synthétique de présentation du projet 3
6- Le phasage
Il est un élément important de ce projet qui pourrait se faire en deux phases.
- Une première phase qui comprend :
o Le culte,
o Le service mortuaire,
o Les logements,
o Le commerce + tisanerie
o L’accueil,
o Les espaces rangement
o Les locaux techniques
- La deuxième phase comprend le côté culturel avec les espaces d’exposition, la salle
polyvalente, une tisanerie plus développée, l’auditorium, l’espace coranique et le parking en
sous-sol.
L’enceinte de la tranche 1 est revêtue de pierre et celle de la tranche 2 est en haies taillées d’arbres
persistants de grande hauteur.
Lors de la phase 1, l’enceinte plantée de la phase 2 sera réalisée de manière à préserver en surface
un parking provisoire qui disparaitra lors de la phase 2.
7- Aspect esthétique du projet
Ce projet est prévu dans une construction à ossature béton.
L’enceinte sera en béton avec parement de pierre calcaire autoportée de 8 cm.
On retrouvera cette même pierre pour le mur de Qibla et dans certaines zones de revêtement de sol.
La salle de prière aura une dominante de blanc avec le mur de qibla en pierre et feuille d’or. Les
poteaux pris dans le verre restent en béton naturel.
Le sol de salle de prière sera en béton lissé anthracite dont une grande partie sera recouvert de tapis.
Toutes les surfaces de sol du hall d’accueil, salle d’exposition, salle polyvalente, tisanerie seront en
béton poli brillant de pierre concassée claire donnant une tonalité générale beige.
Les murs intérieurs ne recevant pas la pluie seront blancs et verts et les plafonds seront démontables
avec un principe d’éléments en bois permettant une souplesse d’alimentation pour l’évolution des
expositions.
L’auditorium aura un sol en bois, des murs blancs et un plafond bois.
Les terrasses accessibles alterneront les dalles sur plot pour faciliter l’accès à l’étanchéité et pour
toutes les terrasses non accessibles les toitures seront végétalisées.

Log In or Sign Up

Forgot your password? / Forgot your username?